Red Sky, Blue Water (Digipack)
  • Francesco Geminiani
    Francesco Geminiani

Francesco Geminiani

Red Sky, Blue Water (Digipack)

Fresh Sound New Talent

Personnel:
Francesco Geminiani (ts), Manuel Schmiedel (p), Rick Rosato (b), Daniel Dor (d)

Reference: FSNT-614

Bar code: 8427328436144

"Red Sky, Blue Water" is urban, with rhythms as flexible as the ever-changing daily schedules of city life, and harmonies that try to paint portraits of ephemeral moments and recreate those sensations in the listener’s imagination.

The city is my artistic element. Its people, its artists and the inspiration drawn from them, the ups and downs —mostly the downs— enrich my imagination and stimulate my creative process. Every city has a different artistic vocabulary. NYC’s shaped mine. Leaving it for the Old World opened a new chapter in my life, and an opportunity to further evolve as an artist.

This album is the product of this transi tion and my transformation. Reuniting an ensemble of dear friends and creative musicians, I composed a repertoire of dynamic originals that served as launching pads for the musical interactions that followed. This work is inspired by all the places and people I encountered during the last decade. Without these experiences I wouldn’t be the person and the musician I am today [...]

—Francesco Geminiani (Taken from the inside liner notes)

Tracklist

01. Red Sky, Blue Water 5:35
02. 505 5:56
03. 34:98 O'Clock 5:14
04. Shapes 5:27
05. Luce 5:30
06. Chelsea Bridge 6:18
07. Ep.1_Tribeca Sunset 4:22
08. Marina 7:50
09. Moods 7:02

Album details

All composition written & arranged by Francesco Geminiani, except #6 by Billy Strayhorn and #8 by Rocco Granata

Personnel:
Francesco Geminiani (tenor sax), Manuel Schmiedel (piano), Rick Rosato (bass), Daniel Dor (drums).
Recorded at Big Orange Sheep, Brooklyn, New York City, November 2018

Mixed and mastered by Michael Perez-Cisneros
Artwork by Charles Berberian

Produced by Francesco Geminiani
Executive Producer: Jordi Pujol
Blue Moon Producciones Discograficas S.L.

Press reviews


"Le saxophoniste ténor et compositeur Francesco Geminiani signe «Red Sky, Blue Water». Le musicien a composé un répertoire original très dynamique qu’il présente avec un ensemble de musiciens talentueux de la scène jazz internationale. Le répertoire restitue les rythmes de la vie urbaine. Neuf tableaux musicaux aux couleurs lyriques et sensibles.

Récemment installé à Paris après sept ans passés à New York, où il a participé à la nouvelle scène du jazz contemporain, le saxophoniste ténor Francesco Geminiani présente «Red Sky, Blue Water» (Fresh Sound New Talent) dont la sortie est annoncée pour le 15 avril 2021. A la tête d’un quartet international, l’artiste confirme son talent d’interprète et de compositeur à travers neuf plages musicales complexes d’une modernité surprenante.

«Ce travail est inspiré par tous les lieux et personnes que j’ai rencontrées dans la dernière décennie» dit le leader de l’album, qui s’apprête à vivre la prochaine à Paris. Un album urbain, aux rythmes aussi flexibles que les journées frénétiques de la vie en ville.

Aujourd’hui basé à Paris, le saxophoniste ténor et compositeur Francesco Geminiani a suivi ses études musicales à Vérone (Italie) où il est né. Après avoir remporté plusieurs prix et son diplôme à Vérone, il s’installe en Suisse et termine ses études au “H.E.M.U. Lausanne”. Au cours de l’été 2012, il auditionne pour la prestigieuse “New School for Jazz and Contemporary Music”, où il obtient une bourse qui lui permet de s’installer à New York pour accomplir ses études de jazz et de classique. C’est alors pour lui l’occasion de s’immerger dans la scène musicale bouillonnante de la cité américaine.

En 2014, il obtient son Bachelor in arts, mention honorable. Il étudie et pratique ensuite la composition, l’orchestration et les techniques d’organisation sous la direction de guides musicaux prestigieux tels que Michael Cherry, Rudolph Palmer, Robert Sadin et Gil Goldstein. Plus tard, il forme l’ensemble de chambre « Playwood », un octet visant à créer un mélange unique de musique classique et d’improvisation. En 2015, Francesco Geminiani crée le “Colorsound trio” avec Rick Rosato à la basse et Mark Schilders à la batterie. En mars 2018, il sort chez Auand records son premier album «Colorsound», enregistré et produit à New York.

Saxophoniste ténor recherché de sa génération, Francesco Geminiani fait preuve de curiosité et explore largement styles et mélodies. Non content d’assumer son rôle de leader à la tête de sa formation, il collabore aussi avec nombre d’artistes de la scène new-yorkaise et européenne comme Arthur Hnatek, Hermon Mehari, Plume, Marta Sanchez, Alessandro Lanzoni, Arnaud Dolmen.

Attendu pour le 15 avril 2021, «Red Sky, Blue Water» constitue de fait le deuxième album du saxophoniste, même s’il s’agit du premier disque présenté en France. Il a été enregistré à Brooklyn en novembre 2018. Francesco Geminiani a arrangé et composé tous les titres de son nouvel opus hormis deux reprises, le standard Chelsea Bridge de Billy Strayhorn et Marina, la chanson populaire italienne de Rocco Granata. Le leader est entouré des dynamiques Manuel Schmiedel au piano, Rick Rosato à la basse et Daniel Dor à la batterie.

Pour illustrer la pochette, le musicien a fait appel à Charles Berberian qui représente pour lui, «...un artiste très sensible dont le dessin [le] touche profondément, car ses couleurs et perspectives sont proches de ce qu'[il] imagine quand [il] entends la musique».

L’album ouvre avec le titre qui donne son nom à l’album. «Red Sky, Blue Water» déroule une ligne mélodique fluide comme l’eau bleue de la Hudson River qui coule au soleil couchant sous un ciel rougeoyant. Le ténor dialogue avec le piano puis la batterie offre un chorus intense. Dès cette première pièce, le son brut du saxophone privilégie une approche lyrique. Sur SOS, le climat se fait plus sombre alors que le quartet semble saisi par l’urgence et adopte un tempo plus rapide. Après des attaques détachées, le ténor s’enflamme et ses aigus résonnent avec force. Il stimule le pianiste dont le chorus construit avec finesse et efficacité précède une improvisation aérienne et poétique de la contrebasse.

34-38 O’Clock débute par un motif répétitif joué au piano et à la contrebasse. A la fois agile et virtuose, puissant et profond, le saxophone inscrit son jeu dans une dynamique post hard bop. Lors de son solo, le pianiste laisse cours à sa virtuosité et développe des lignes mélodiques complexes. Le répertoire se poursuit avec Shapes qui évoque l’atmosphère imaginaire qu’une cité comme New York pourrait inspirer, avec les formes acérées de ses bâtiments. Le piano et le ténor à la sonorité langoureuse dialoguent avec ferveur. Si chaque soliste fait entendre sa voix, il n’en demeure pas moins que les instrumentistes demeurent en interaction constante.

Plus loin, le propos musical complexe de Luce affirme une esthétique d’une modernité extrême. Soutenu par une section rythmique bouillonnante, le ténor au phrasé souple et au jeu incisif échange avec le piano inspiré. Sur le célèbre Chelsea Bridge, le quartet restitue le climat brumeux du célèbre pont qui surplombe la Tamise à Londres. Une atmosphère mélancolique et quasi impressionniste se dégage de l’expression du ténor exalté dont les envolées lyriques témoignent d’une grande liberté et d’une virtuosité avérée. De Londres, on est transporté à New York dans le quartier de Manhattan avec Ep1_ Tribeca Sunset. Le saxophoniste fait preuve d’une maîtrise parfaite des aigus et s’exprime de manière poignante sur cette composition onirique qui évoque les silhouettes élancées des buildings qui s’étirent vers le ciel.

Le décor change du tout au tout avec le titre suivant. En effet, le quartet propose une version rafraîchissante de la chanson populaire italienne, Marina. Le ténor adopte un style hard bop fulgurant qui laisse pantois. Le chorus enjoué du pianiste confirme sa fougue et sa virtuosité et le batteur improvise à cœur joie. L’album se termine avec Moods, une composition singulière, abstraite et mélancolique. Sur un accompagnement rythmique très libre, le ténor souffle en continu arabesques et ellipses qui se succèdent comme en suspendues au-dessus du tempo.

«Red Sky, Blue Water», un album d’une modernité saisissante à écouter avec attention pour découvrir un artiste lyrique et sensible entouré de talentueux musiciens."

—Nicole Videmann (14 Avril, 2021)
https://www.latins-de-jazz.com
____________________________________________________________________________________________

"Le saxophoniste Francesco Geminiani, 30 ans, présente "Red Sky, Blue Water", une ode aux grandes villes et leur effervescence. Nouvelle signature chez "Fresh Sound New Talent"

Récemment installé à Paris après sept ans à New York, où il a participé à la nouvelle scène du jazz contemporain, il se distingue comme leader et sideman grâce à son lyrisme et sa versatilité. Il a fait appel à Charles Berberian pour illustrer la pochette: «c’est un artiste très sensible dont le dessin me touche profondément, car ses couleurs et perspectives sont proches de ce que je m’imagine quand j'entends la musique».

"Red Sky, Blue Water" est un album aux rythmes aussi flexibles que les journées frénétiques de la vie urbaine. «La ville est mon élément artistique. Ses habitants, ses artistes et l'inspiration qu'ils génèrent, ses hauts et ses bas, enrichissent mon imagination et stimulent ma créativité.»

Chaque ville possède son propre vocabulaire artistique, New-York a façonné celui de Francesco Geminiani. Quitter New York pour Paris a ouvert un nouveau chapitre dans sa vie et une opportunité de pousser sa recherche artistique. Cet album est le produit de cette transition, de sa transformation.

Inspiré par un coucher de soleil d'une rare beauté sur la Hudson River, Red Sky, Blue Water est une pièce lyrique et sinueuse, qui traverse différents paysages harmoniques avant de céder la place à un intense solo de batterie.

Le titre suivant, SOS, exprime un sentiment d'urgence ; il est dédié aux personnes qui sont toujours là pour nous sortir du désespoir. 34:98 O'clock est basé sur une clave agile et flexible, où la dualité des différents rythmes est mise en valeur par une basse sculptée. La nature abstraite de la ville est au cœur de Shapes : chaque voix est indépendante, néanmoins ensemble, les solistes communiquent, échangent des idées et culminent dans un climat collectif inattendu. Luce et Ep.1 Tribeca Sunset expriment le point de vue personnel du saxophoniste sur l’énergie et l'esthétique d’une New York moderne, qui transcendent indubitablement l’incessante vibration de la cité qui s’étire vers le ciel. Les deux reprises, du standard Chelsea Bridge et de la chanson populaire italienne "Marina", ont été réarrangées afin de donner de la place aux interprètes pour l'exploration et la prise de risques. L'album se termine avec Moods :abstrait, lyrique, mélancolique, «free»et en constante évolution.

«Ce travail est inspiré par tous les lieux et personnes que j'ai rencontrées dans la dernière décennie », dit le leader, qui s'apprête à vivre la prochaine à Paris."

France Musique / Open Jazz (13 Avril, 2021)
____________________________________________________________________________________________

"Estremamente gradevole e creativo, Red Sky, Blue Water è l'album di Francesco Geminiani sassofonista indie jazz tra i più interessanti in circolazione.

Accompagnato da alcuni nomi del nuovo panorama jazz newyorchese come Manuel Schmiedel (piano), Rick Rosato (double bass), Daniel Dor (drums), il lavoro è un'ottima sintesi tra intensità melodica, 'scatti' hard bop e profondità bluesy ancora più mirata rispetto al passato. Brani sinuosi come 3498 O'Clock, eccentrici viaggi nel microcosmo neo jazz di ispirazione colemaniana o lunghi solchi meticci con in testa il chiaro intento di emulare storici sassofonisti com Branford Marsalis nella perfetta S.O.S. Red Sky, Blue Water" è urbano, con ritmi flessibili come i mutevoli orari quotidiani della vita cittadina, e armonie che cercano di dipingere ritratti di momenti cool e ricreare quelle sensazioni nell'immaginazione dell'ascoltatore. Un perfetto mix la sua musica con al centro l'estetica afroamericana, fondamentale con sorprese scandinave e modali disseminate nei dedali del cd. Nato a Verona, ha iniziato i suoi studi musicali in tenera età scegliendo il sassofono come suo strumento principale, si esibisce costantemente e registra a livello internazionale, ora risiede a Parigi e collabora con grandi artisti della scena europea e di New York come Arthur Hnatek, Hermon Mehari, lasciando tracce di puro eccletismo. Geminiani è un autorevole rappresentante della nouvelle vague del jazz contemporaneo che conserva ben saldo il legame con il passato ma che con la mente è proiettata verso il futuro."

—Giuseppe Maggioli (July 14, 2021)
https://www.facebook.com/WIndout

Price:

10,95 €  (tax incl.)

Add to wishlist

Added to your wishlist.

You can manage your wishlist here.

You're not signed in

You must sign in to manage your wishlist.
Sign in
Delivery information:
Delivery in 5-7 days
Shipping rates Terms and conditions
Payment methods:
Share:

 

 

Customer reviews

No customer reviews yet. Login to leave your impressions!

Write a review

Red Sky, Blue Water (Digipack)
Rate this product:

Thanks for sharing your thoughts.

Your review has been added and will be available once approved by a moderator.