Fall Somewhere, feat. Bill McHenry
  • Nicolas Moreaux Nicolas Moreaux

Nicolas Moreaux

Fall Somewhere, feat. Bill McHenry

Fresh Sound New Talent

Personnel:
Nicolas Moreaux (b), Bill McHenry (ts), Pierre Perchaud (g), David Doruzka (g), Antoine Paganotti (d), Karl Jannuska (d), Christophe Panzani (ts), Olivier Bogé (as)

Reference: FSNT-417_2

Bar code: 8427328424172

Tracklisting:

CD 1

01. Far 9:10
02. Summer Fishing 8:30
03. Guatemala 5:49
04. Baroc 6:04
05. Way to Reykjavik 5:34
06. Oak 12:07

CD 2

01. Each Other's Light 4:52
02. Cool Water 4:22
03. The incall 9:06
04. Fall Somewhere 8:38
05. A joyful... 9:36

Total time: 83:00 min. approx.

All compositions written by Nicolas Moreaux, except "Cool Water" by Frida Anderson-Sister Fay


Personnel:

Nicolas Moreaux (bass), Bill McHenry, Christophe Panzani (tenor sax), Olivier Bogé (alto sax), Pierre Perchaud, David Doruzka (guitars), Antoine Paganotti, Karl Jannuska (drums).

Additional guests:
Tigran Hamasyan (piano on "Oak"), Frida Anderson (vocals on "Cool Water")

Recorded & mixed at Studio des Egreffins by André Charlier, November 23 & 24, 2011


Produced by Nicolas Moreaux

Executive producer: Jordi Pujol

-----------------------------------------

Review:

Le coup de coeur d'Alex Dutilh

"Une splendeur. Une aubade au feeling, une ode à lonctuosité, un poème lyrique, un chant de plénitude où la mélodie se prend... à bras le cur et le rythme à corps ouvert ! Ce deuxième album écrit et dirigé par le contrebassiste français prend sa source dans le Quartet West de Charlie Haden, en en multipliant les possibles : double album et double quartet.

Nicolas Moreaux a doublé les pupitres : deux sax ténor de haut vol (Bill McHenry, majestueux, et Christophe Panzani), deux guitares (Pierre Perchaud et David Doruzka), deux batteries (Karl Jannuska et Antoine Paganotti), et pour rompre la symétrie, le bassiste fait une quatrième paire avec le sax alto dOlivier Bogé. Rajoutez deux invités (le pianiste Tigran Hamasyan sur Oak, la jeune chanteuse suédoise Frida Anderson sur Cool Water) et vous avez une palette incroyablement chatoyante entre les mains dun véritable peintre sonore.

La magie de lalbum opère aussi par la force des compositions, avec leur parfum dhymnes profanes, amples et généreux. Quant à la rondeur des grooves (deux batteurs, idée aussi géniale pour un disque de bassiste que lorsque Henri Texier invita à une époque un second bassiste à ses côtés Steve Swallow), elle est tout bonnement irrésistible. Un premier CD résolument extraverti, un second légèrement plus intimiste, pas une redite, pas une longueur (les compositions ont la longueur des grands classiques de chez Blue Note), Nicolas Moreaux vient dentrer dans la cour des très grands."

Jazz France Musique (7 Mars, 2013)

____________________________________________________________________________

Gloire a Jordi Pujol producteur de génie et dénicheur de talents devant l'éternel. Talents qu’il va le plus souvent chercher dans les clubs de l’autre côté de l’Atlantique où ses pioches sont toujours assez géniales.

L'album qu’il nous présente du jeune contre bassiste Nicolas Moreaux ne fait pas exception à la règle. Il a, il faut bien le dire, un peu surpris son monde. D'abord parce que le contrebassiste avait un peu disparu des radars. On l’avait suivi certes au côtés de musiciens français que l’on aime bien, comme Pierre Perchaud ou Olivier Bogé et Tigran Hamasyan (trois musiciens que l’on retrouve ici) ou encore Sophie Alour.

Ensuite parce qu'il n'apparaissait pas véritablement comme un "leader d'opinion" jazzistique. Et enfin parce que, pour son 2ème opus ( après Beatnick aru en 2009) s’attaquer à un double album est un énorme pari.

Et force est bien de constater que le garçon réussi sur toute la ligne et frappe un grand coup son entrée dans sa propre discographie. Nicola Moreaux a de belles choses à dire et des musiciens exceptionnels pour  les exprimer. Mariage réussi, superbe, tout en harmonies raffinées. Avec un sens consommé de l'écriture et de l'arrangement dont il a confié en partie la charge aux musiciens, Nicolas Moreaux navigue subtilement entre un jazz mainstream et un jazz New-Yorkais subtil auxquels il ajoute une belle pincée de pop moderne assez judicieusement distillée. Il y a de l’émotion qui effleure. Il ya une sorte de poésie moderne.

3 saxs l'accompagnent dans cette affaire. 3 saxs qui triloguent sur des tramages superbes et sur les fonds bleutés de Pierre Perchaud ou de David Doruzka. Et si la musique s’accomode de ce jazz moderne il sait faire son affaire avec de bons vieux groove post bop a l'image des deux guitaristes tout en rondeurs swinguantes ( a joyful) et d’une rythmique aussi riche que gravitaire.

Il y a quelque chose d’enchanteur dans ce disque-là, de fascinant dans cette musique. Captivante et douce. Profonde et aérienne.

Un régal.

Jean-Marc Gelin

Price:

$18.64  (tax incl.)

Add to wishlist

Added to your wishlist.

You can manage your wishlist here.

You're not signed in

You must sign in to manage your wishlist.
Sign in
Delivery information:
Delivery in 7-10 days
Shipping rates Terms and conditions
Payment methods:
Share:

Customer reviews

No customer reviews for the moment.

Write a review

Fall Somewhere, feat. Bill McHenry
Rate this product:

Thanks for sharing your thoughts.

Your comment has been added and will be available once approved by a moderator.